COVID-19 prélèvement naso-pharyngé >>> Prendre RDV

 
   ACTUALITES  


   Lutte contre les violences faites aux femmes

Lutte contre les violences faites aux femmes

Le CHU travaille au quotidien pour accompagner les femmes victimes de violences

 

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le CHU de Clermont-Ferrand met en lumière le travail quotidien de ses équipes pour accompagner les victimes de violences mais également les dispositifs récents mis en place.

 

4e édition de la journée d’étude pour lutter contre les violences faites aux femmes

Chaque année, le CHU de Clermont-Ferrand propose une journée d’étude sur les violences faites aux femmes. Cette journée s’adresse à un public de professionnel(le)s très diversifié (santé, justice forces de l'ordre, éducation nationale, collectivités locales et associations).


 

Le thème choisi pour cette année (23 novembre) est « consentement et sexualité ». Rendez-vous largement attendu chaque année, cette 4e édition ne fait pas figure d’exception : la journée affiche complète et a accueilli des professionnel(le)s venu(e)s de tout le département, voire des départements voisins.
 

Une campagne de sensibilisation face aux violences faites aux femmes

Un groupe de travail dédié du CHU a développé une campagne de sensibilisation au sein du CHU sur les violences au sein du couple.
Travaillée avec le concours bénévole d’un photographe professionnel, Yann Théveniaud, et déployée cette semaine, la campagne s’adresse :

- aux patient(e)s, par le biais d’affiches, pour leur indiquer la possibilité de parler de ces violences aux soignant(e) qu’ils/elles rencontrent ;
- aux agents pour leur proposer une boite à outils abordant cette thématique.


 

Un dispositif de pré-plainte simplifiée (PPS) en cours de mise en place

Dans le cadre du Plan départemental de prévention et de lutte contre les violences conjugales 2019-2021, des travaux de coordination entre l’État, le Tribunal judicaire de Clermont-Ferrand, le CHU de Clermont-Ferrand et les services de police et gendarmerie ont été engagés. Ils permettent notamment, de faciliter l’accès à la prise d’une pré-plainte à l’hôpital pour les personnes qui se présentent aux urgences hospitalières et indiquant avoir fait l’objet de violences conjugales.
Une convention sera signée prochainement pour définir les modalités d’organisation de cette pré-plainte simplifiée à l’hôpital, visant à améliorer l'accompagnement des victimes de violences au sein du couple.

Dans une phase d’expérimentation depuis le printemps, une soixantaine de victimes ont pu bénéficier du dispositif.

 

La prise en charge des victimes au CHU en quelques chiffres (année 2020) :

Service de victimologie adultes :

  • 1702 consultations réalisées
  • 354 consultations en lien avec les violences conjugales (ce qui représente 21%). Les victimes sont issues principalement du département du Puy-de-Dôme, mais aussi des autres départements auvergnats.
  • L’année 2020, marquée par les confinements, a eu un impact sur le nombre total de patients examinés (en diminution par rapport à 2019), par contre les dossiers de violences conjugales sont restés à un niveau élevé (354).
  • Les violences rencontrées sont de tout type : violences morales, physiques, sexuelles, pressions financières, pressions auprès des enfants, etc.

 

Service de victimologie enfants et femmes enceintes :

  • 715 victimes reçues ;
  • 1644 consultations réalisées ;
  • 451 réquisitions judiciaires ;
  • 43 femmes enceintes victimes de violences conjugales suivies dans le service : 11 signalements judiciaires de femmes enceintes et 28 pour les mineur(e)s, 19 informations préoccupantes transmises ;
  • Les violences sexuelles représentent 1/3 des motifs de consultations, les 2/3 restants sont des agressions sexuelles commises par des membres de la famille.

  Actualités