Vous êtes ici : Liens Ignorer la navigationAccueil > Nos Services > Reproduction AMP CECOS > Assistance Médicale à la Procréation (AMP) > FIV-ICSI
 
 
   FIV-ICSI  
 
 
Principes


Les techniques de FIV et d’ICSI consistent à mettre en contact l’ovocyte et le spermatozoïde à l’extérieur du corps de la femme donc in vitro (au laboratoire). Le but est donc d’obtenir des embryons déjà fécondés et ensuite de réaliser le transfert d'embryon dans l’utérus.

 

Nombre de cycle


La Sécurité Sociale prend en charge 4 cycles de ponction ovarienne pour Fécondation In Vitro, réalisés sans (FIV) ou avec micro-injection (ICSI), sans faire de distinction entre ces deux techniques, et remet "le compteur à zéro" en cas d'accouchement.

Le transfert des embryons congelés issus d'une ponction pour FIV ou ICSI est rattaché à la tentative qui leur a donné naissance et n'est donc pas comptabilisé comme une nouvelle tentative.

Les ponctions ovariennes non suivies de transfert d’embryons ne sont pas comptabilisées.

 

Stimulation de l’ovulation


La stimulation ovarienne permet d’augmenter le nombre d’ovocytes matures (stimulation pluri folliculaire) afin d’optimiser les chances d’avoir des embryons.

Plusieurs schémas de stimulation peuvent vous être proposés : tous font appel à l'injection sous-cutanée de gonadotrophines.

C'est le Gynécologue qui vous suit dans l'Unité clinique AMP qui fixera le schéma de stimulation qui vous convient et qui vous remettra un calendrier où le déroulement jour par jour de votre traitement vous sera indiqué, jusqu'au premier jour de surveillance échographique et hormonale.

 

Surveillance échographique et hormonal


Au jour indiqué par votre Gynécologue sur votre schéma de stimulation, vous débuterez la surveillance échographique avec parfois une prise de sang (dosage hormonal), afin de contrôler votre réponse et adapter votre traitement.

Tout ceci peut être réalisé dans l'Unité clinique AMP entre 7h30 et 8h30 ou par votre propre Gynécologue.

Dans ce cas, les résultats échographiques et hormonaux doivent être communiqués au service clinique d'AMP avant 12 heures soit par téléphone aux Infirmières (04 73 750 126) soit par télécopie (04 73 752 263).

Dans tous les cas, vous devrez contacter les Infirmières du service clinique d'AMP (04 73 750 126) entre 12 et 14 heures pour connaitre l'adaptation de votre traitement et la date de la prochaine surveillance échographique et hormonale.

 

Déclenchement de l’ovulation


Lorsque les résultats de la surveillance montreront que les follicules contenant vos ovocytes sont arrivés à maturité, la décision de déclencher votre ovulation par hCG sera prise. Nous vous demanderons de pratiquer une dernière injection, qui provoquera l'ovulation 36 heures après son administration.

Vous aurez à faire cette injection à une heure précise (entre 22 heures et 02 heures du matin) fixée par le Gynécologue du service d'AMP. Cette heure devra être strictement respectée car la ponction de vos ovocytes sera programmée 2 heures avant l'ovulation.
 

Ponction ovocytaire et traitement du sperme


Le surlendemain matin du déclenchement, le couple devra se présenter dans le service clinique d'AMP entre 07h30 et 08h.

Le conjoint réalisera au Laboratoire AMP CECOS le prélèvement de sperme pour que nous puissions sélectionner les spermatozoïdes les plus fécondants.

La ponction ovocytaire est réalisée après simple anesthésie locale du col de l'utérus, sous contrôle échographique trans-vaginale. Il s'agit d'un geste pratiquement indolore, qui dure moins de 15 minutes. Cependant, si vous souhaitez une anesthésie générale, dites le aux Infirmières de l'unité clinique AMP à l’occasion de votre surveillance : une consultation avec l'anesthésiste est alors indispensable.
 

Le nombre d’ovocytes obtenus varie selon les femmes et dépend notamment de son âge et de ses antécédents.


Le syndrome d’hyperstimulation ovarienne est la plus fréquente des complications (3% des cycles). Elle se manifeste par des douleurs et un gonflement abdominal pouvant nécessiter quelques jours d’hospitalisation. En cas de signes évocateurs, il est nécessaire de contacter le centre.

 

La fécondation


Lors d'une FIV classique, les ovocytes obtenus par ponction sont mis en contact in vitro avec les spermatozoïdes préalablement sélectionnés au laboratoire. Un spermatozoïde fécondera l'ovocyte « naturellement » ce qui conduira à la formation d'un embryon.

Dans certains cas cette fécondation doit être assistée. Pour cela le Laboratoire d'AMP pratique une ICSI qui consiste à l'injection d'un spermatozoïde directement dans chacun des ovocytes à l'aide d'une très fine aiguille.
 

Technicienne en train de réaliser une ICSI Micromanipulateur, joystick contrôlant les mouvement des bras motorisés du microinjecteur Ovocyte en cours d'injection
Technique de Fécondation In Vitro avec micro-injection (ICSI).
Biologie de l'ICSI en image.
 

Injection IntraCytoplasmique d'un spermatozoïde dans un ovocyte (ICSI).
 

Transfert des embryons


Le surlendemain de la ponction ovocytaire, un Biologiste du Laboratoire d'AMP vous téléphonera entre 8h et 9h afin de vous informer de la date et de l'heure du transfert.
Le transfert des embryons peut se faire 2 ou 5 jours après la ponction ovocytaire.

Vidéo d'un embryon durant les 5 premiers jours de son développement.
Film obtenu par la technique de Time-Lapse.

Si malheureusement nous n’avions pas d’embryon à transférer, le Biologiste qui vous contactera vous expliquera les raisons de cet échec de tentative.

La présence du conjoint est indispensable le jour du transfert des embryons. Avant le transfert, vous verrez en consultation le Médecin Biologiste qui vous expliquera les résultats de votre tentative, vous conseillera sur le nombre d'embryons à transférer et vous parlera de la congélation potentielle des embryons obtenus non transférés (embryons dits surnuméraires). Le transfert des embryons dans l'utérus est un geste simple et indolore. Après avoir posé un spéculum, le Gynécologue introduit le cathéter contenant l'embryon dans l'utérus au travers du canal cervical et le dépose dans la cavité utérine.

Après le transfert, vous menez une activité et une vie normales : l'utérus est constitué de deux parois accolées l'une à l'autre et n'est pas une cavité dont les embryons pourraient tomber. Vous pouvez travailler, faire du sport, vous baigner, avoir des rapports sexuels.

 

Congélation embryonnaire

Les embryons de bonne qualité non transférés, appelés surnuméraires, sont congelés par vitrification.
Ils pourront être transférés utérieurement (TEC) si la tentative a été infructueuse ou que le couple désire un second enfant.