Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil > Nos Services > Reproduction AMP CECOS > Préservation de la Fertilité
 
   CANCER & FERTILITE :  PRESENTATION



Les Centres d'Etude et de Conservation des Oeufs et du Sperme humain (CECOS), ont vu le jour en 1973. Ils sont connus pour être les structures de référence pour l'analyse de la qualité des spermatozoïdes et pour avoir la responsabilité de l'organisation de la congélation et de la gestion des dons de sperme et d'ovocytes. Une part importante de leur activité est d'offrir à toute personne dont la fertilité est menacée par un traitement dit « gonadotoxique » les moyens de la préserver. Ce droit de chaque individu est inscrit dans la loi relative à la bioéthique.

La préservation de la fertilité doit être mise en œuvre avant le début du traitement gonadotoxique, même si dans certains cas l'urgence ou le schéma de la thérapeutique peut conduire à différer cet acte. Dans tous les cas, le protocole est pour chaque patient(e) adapté à son âge, à sa situation civile, au type de pathologie à laquelle il est confronté. Les prélèvements conservés pourront être utilisés pour son projet d'enfant s'il s'avère que le traitement reçu a perturbé la fonction testiculaire ou ovarienne au point de rendre impossible une conception naturelle. On parle alors d'autoconservation.

La préservation de la fertilité repose selon les cas sur la congélation et la conservation des spermatozoïdes, des ovocytes, du tissu testiculaire, du tissu ovarien, plus rarement des embryons.

La congélation et la conservation de ces matériels s'effectuent avec pour source de froid l'azote liquide, dont la température est de -196° C. Les CECOS sont équipés de matériels sophistiqués de biologie du froid ou « cryobiologie », garantissant des procédures contrôlées de congélation et une conservation sécurisée sans limite de temps avec traçabilité des produits qui leurs sont confiés.

Le matériel biologique appartient exclusivement à celui ou celle qui en a demandé la conservation. Ces personnes sont les seules à pouvoir en disposer et à décider de leur utilisation. Le CECOS leur écrit tous les ans à la date anniversaire de la congélation pour connaître leur souhait de voir prolonger ou non encore un an la conservation.

Le panel des moyens qu'offrent les CECOS dans ce but s'est considérablement développé ces dernières années, même si aucun de ces moyens ne peut garantir la survenue d'une grossesse ultérieure.