Vous êtes ici : Liens Ignorer la navigationAccueil > Actualités > Toutes les actualités
 
   ACTUALITES  


   Journée mondiale sans tabac - 3 juin 2019

TABAC ET SANTE PULMONAIRE

Dans le cadre de la Journée Mondiale Sans Tabac, organisée cette année le 3 juin, les services d’addictologie et de pneumologie du CHU s’associent à la Ligue Contre le Cancer et au Comité Régional Auvergne contre les Maladies Respiratoires pour mener des actions de prévention et sensibilisation dans les halls des différents sites du CHU (Estaing, Gabriel Montpied, Louise Michel, CMPA, CMPB).

A cette occasion, le lundi 3 juin 2019 de 10h à 16h, chacun pourra gratuitement mesurer son taux de monoxyde de carbone expiré, avoir une évaluation de sa dépendance tabagique ainsi que des conseils d’aide à l’arrêt par des professionnels du sevrage tabagique. Les professionnels seront présents pour répondre aux questions sur le tabac et la vapoteuse. Ces ateliers sont ouverts aux patients, à leurs visiteurs et aux soignants du CHU.

Cette année, la Journée mondiale sans tabac 2019 aura pour thème: le tabac et la santé pulmonaire.

La fumée du tabac est la principale cause de cancer pulmonaire et elle est responsable de deux tiers des décès dus à cette maladie dans le monde. L’arrêt du tabagisme peut réduire le risque de cancer.

Le tabagisme est la première cause de broncho pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Le risque de voir apparaître la BPCO est particulièrement élevé pour ceux qui commencent à fumer jeune. Le tabac aggrave aussi l’asthme, qui restreint les activités et contribue aux incapacités. L’arrêt rapide du tabac est le traitement le plus efficace pour ralentir l’évolution de la BPCO et améliorer les symptômes de l’asthme.

Les jeunes enfants exposés à la fumée des autres risquent une aggravation de l’asthme, de la pneumonie, de la bronchite et de fréquentes infections des voies respiratoires inférieures. Au niveau mondial, on estime à 165 000 le nombre d’enfants mourant avant l’âge de 5 ans à cause d’infections des voies respiratoires inférieures dues au tabagisme passif.

Pollution de l’air. La fumée du tabac est une forme très dangereuse de pollution à l’intérieur des habitations: elle contient plus de 7000 produits chimiques, dont 69 sont connus pour être cancérogènes. Bien qu’elle puisse être invisible et inodore, elle peut demeurer dans l’air jusqu’à cinq heures et entraîner pour ceux qui y sont exposés un risque de cancer pulmonaire, de maladies respiratoires chroniques et de diminution de la fonction pulmonaire.

La mesure la plus efficace pour améliorer la santé pulmonaire consiste à réduire le tabagisme et l’exposition à la fumée des autres.


  Actualités